ENTRETIEN MANON FARGETTON

Découvrez le premier tome d’une nouvelle tétralogie signée Manon Fargetton et illustrée par Antonin Faure, Les Tisseurs de rêves ! Cette série est située dans le même univers que les Plieurs de temps, mais s’adresse à de plus jeunes lecteurs (dès 8 ans). Ses héros, les Tisseurs de rêves, peuvent modifier la réalité grâce à leur imagination…

À l’occasion de la parution, Manon Fargetton nous a accordé un entretien :

 

• En quelques mots, pouvez-vous nous dire d’où vous est venue l’inspiration pour écrire Les Tisseurs de rêves ?

J’avais envie de continuer à explorer l’univers des Plieurs de temps, mais pour des lecteurs un peu plus jeunes, et en développant des pouvoirs liés à la création, l’imagination, la pensée… L’un de mes personnages, par exemple, voit ses rêves de la nuit prendre forme dans la réalité.

Je me suis donc reconnectée aux peurs que je pouvais avoir entre 7 et 10 ans, et j’ai plongé dedans avec mes personnages sous le bras !

 

• Etant vous-même musicienne, c’était important pour vous d’écrire sur le lien entre la musique et la magie de Manel ?

Il est toujours plus sûr, quand on écrit, d’utiliser ce qu’on connaît. Je suis violoncelliste, et choisir comme outil magique le violon m’a permis de tirer quelques scènes de ma propre expérience, tout en ayant un instrument plus "portable" que le mien ! Et en effet, pour moi, le lien entre musique et magie se noue de manière évidente…

 

• De quel personnage vous sentez-vous le plus proche ?

Généralement, les personnages âgés – les passeurs, les guides, les gardiens du passé. Parce qu’ils sont toujours plus ou moins mon avatar : ils aident les héros à comprendre ce qui se passe, ils les protègent, les confrontent, les aident à trouver leur propre chemin… Dans ce roman, c’est Mme Pierrette qui tient ce rôle.

 

• Si vous pouviez avoir l’un des pouvoirs des petits héros de l’histoire, lequel choisiriez-vous et pourquoi ?

Peut-être celui de Liam, qui modifie la réalité grâce à ses dessins. Ça me semble être à la fois le pouvoir le plus simple à mettre en œuvre et le moins contraignant. En revanche, il faudrait que je prenne des cours de dessins, parce que ce n’est pas mon point fort !

 

• Sans trop nous en dire, à quoi peut-on s’attendre dans la suite de la série ?

On peut s’attendre, évidemment, à de nouveaux cauchemars envahissants ! Mais aussi à des enfants qui grandissent face aux épreuves, à de l’amitié et à un pouvoir qui n’est pas ce qu’il paraît…

 

 

Retrouvez dès maintenant Les Tisseurs de rêves en librairie !

Livres liés