Paul Thiès

Paul Thiès est né en 1958 à Strasbourg, mais il ne l’a pas fait exprès. Si on lui avait demandé son avis, il serait né à Athènes, pendant l’antiquité… ou dans l’empire arabe d’Haroun Al Rachid, au beau temps des tapis volants… au milieu des Caraïbes, à l’époque où les pirates chassaient les trésors et mangeaient du requin rôti… ou même dans une belle caverne de la préhistoire, quand il n’y avait ni ordinateurs (il déteste ça !), ni voitures (il déteste ça !), ni de musique dans les bars ou les restaurants (croyez-le ou non, mais il déteste ça !). Hé oui, c’était la belle époque, on croquait les mammouths en silence et ensuite on faisait la sieste avec les doigts de pieds en éventail (il adore ça !).
Il a quand même eu de la chance : il a vécu plusieurs années à l’étranger, en Argentine, en Espagne, au Japon, au Venezuela et au Mexique. Après des études de sciences politiques, il voyage encore souvent en Amérique Latine, en Orient et aussi en Europe. Mais la plupart du temps, Paul Thiès habite Paris, sa ville préférée.
Il adore la Seine, les terrasses, mais aussi les vacances, les îles bretonnes, la viande grillée (hélas le mammouth se fait rare…), les librairies, l’histoire, la politique, le printemps et l’automne, et plus que tout, le vagabondage. Quant à ce qu’il déteste, la liste serait trop longue, mais voir quand même plus haut…
Ses livres racontent des histoires de pirates ou des intrigues policières, des aventures historiques ou des émois amoureux, mais en réalité il s’agit toujours de romans d’apprentissage. Les protagonistes, souvent placés entre deux mondes, deux pays ou deux continents, entre enfance et adolescence, richesse ou pauvreté, changent au cours de l’histoire. Ils domptent leurs défauts et modèlent leur destin. Et à part ça ? Il lit la littérature classique, encore et encore. Tel est le vrai trésor, inépuisable, magique, éternel…